SYL JOHNSON     (USA)


Syl Johnson : une voix de star

Né dans le Mississippi, en 1938 sous le nom de Thompson, Sylvester Johnson a grandi dans le monde de la musique où lui, ses amis, et sa famille (ses 2 frères jimmy et Mac), chantent le blues un jour, du doowop le lendemain et du gospel le dimanche

Syl apprend le métier avec Muddy Waters , Junior Wells, Howlin'in Wolf et Magic Slam et il enregistre plus d'une soixantaine de disques ainsi qu'au moins 35 galettes comme producteur avec "The Syl Johnson Productions".

Syl Johnson est surtout remarqué pour sa voix qui est forte et perçante. Il fait naître un sentiment, une émotion profonde, à la fois douce et amère.

La voix de Syl Johnson est pleine de nuances et de sensualité, les changements subtiles du timbre et de l'intensité permettent de distinguer la musique soul. Il est vrai que Syl Johnson a fait l'essentiel de sa carrière en chantant de la soul music.

C'est en 1967 qu'il devient un star nationale avec son disque "Come on sock it to me" suivi par "It is because I' am black" en 67, "We did it" et "Back for a taste of love" en 72, tous N°1 au Hip parade de la musique noire.

Il sort ensuite plusieurs albums avant de créer un nouveau style de musique, en mélangeant deux styles apparemment incompatibles : le blues et le disco (He oui le disco) et ça marche. C'est l'album "Brings out the blues in me" de 1980.

Après avoir mis un bémol à sa carrière musicale dans les années 80 (il gère une chaîne de fast-food), il remonte sur scène et enregistre de nouveaux albums comme "Take me a river" de 83 et "All you love".

Son style inventif, blues / funk  dansant est peut être l'un des Chicago blues du prochain millénaire.

Syl Johnson est un guitariste, harmoniciste et chanteur éblouissant, il saura sans aucun doute mouiller sa chemise pour vous et vous conquérir et nous sommes persuadés que vous en redemanderez.


Galerie Photo

LA PRESSE

Syl Johnson grand bonhomme du blues est venu achevé cette soirée de cloture.

Tout aussi mobile sur scène quoique moins excentrique (que Candy Kane) Syl Johnson et ses guitaristes s'en sont donnés à coeur joie pour le plus grand plaisir du public.

Syl Johnson a sacrifié au "folklore" des festivals en descendant parmi le public pour un solo.

Il a su rebondir et maintenir la pression par une technique sans faille et un charisme "à la Ellison".

Syl Johnson a clôturé avec talent ce 8ème "Lisieux Blues Festival' conjuguant une technique virtuose et un expérience irremplaçable

L'Éveil