LISIEUX BLUES FESTIVAL

Millésime 1993   4éme Edition     

Le Blues une musique qui vous transporte dans un monde ou les sentiments ne sont pas illusion.

Une musique authentique qui chante avec le coeur.

Vous prenez une poignée d'amis, une énorme passion, une grosse envie d'exprimer le message du blues à l'endroit ou vous vivez, voila l'association Jazz Calva Blues.

Vous y ajouter un peu de folie, plus une pincée d'angoisse et une grosse envie de partager avec les autres : voila le quatrième Lisieux Blues Festival.

Michel Batrel Président du Jazz Calva Blues

Instrument fétiche du blues, l'harmonica s'affiche aux portes de notre ville pour annoncer "urbi & orbi" le quatrième Lisieux Blues Festival.

Ce même harmonica envahit début septembre le coeur des Lexoviens pour inviter Augerons et Lexoviens à venir en masse FAIRE LA FÊTE les 1er & 2 octobre au Parc des expositions.

Impossible de choisir ! le 1er octobre coup de coeur pour l'harmonica avec une excitante confrontation de trois groupes espagnols Français et américains.

Le 2 octobre, soirée torride avec Rob Rio véritable virtuose du Boogie woogie, Ligne de soul, douze Normands déchaînée et Johnny Heartsman Multi-instrumentiste aussi a l'aise dans le delta blues, le Chicago blues que le rythm'n blues.

La fête vous disais je avec les animations dans nos lycée(Paul Cornu, Frémont et Notre Dame) et le concours organisé par l'Éveil et les commerçants lexoviens

La qualité paie : le Conseil régional, le casino de Trouville (Vive la Louisiane, patrie du blues) rejoignent nos fidèles sponsors Ville de Lisieux, Conseil général, DRAC, L'Éveil, Radio France Normandie, France 3, BNP et Toyota.

Lexoviens et Normands les places seront "chères", malgré un prix plus que raisonnable.

Jean-Philippe Triqueneaux  Maire-adjoint à la culture

LA PRESSE

Il ont été cette année encore, plus d'un milliers a investir la capitale Augeronne durant le week end pour découvrir ou revoir les géants du blues qui se produisaient a Lisieux.

Trois jours qui ont compté dans la vie des amateurs de blues puisqu'il ont eu la possibilité d'approcher, presque de toucher leurs idoles

Placé sous le signe de l'Europe , mais avec des têtes d'affiche d'outre Atlantique cette deuxième édition confirme le succès de la première.

Concocté par l'association"Jazz Calva Blues, le programme avait de quoi satisfaire même les plus exigeants. Dix groupes, un trentaine de musiciens qui ont fait voyagé les spectateurs des rives du Mississippi, à celles du Dom.

Si le Blues reste intimement lié a l'esclavage les différentes formations ont démontré qu'il était avant tout une musique de liberté.
Du blues Chicago marqué par les influences rock et funky à celui de Delta qui ouvre sa richesse dans le jeux des harmonicas et des claviers.

C'est près de douze heures de musique qui ont été offertes aux visiteurs, comblés par la qualité du plateau.

Ouest France

 

HAPPY BLUES IN LISIEUX

Pour la quatrième fois Lisieux a fait la fête au blues.

Une fête réussie par la qualité des groupes invités et la présence du public.

Le rendez-vous fixé par l'association "Jazz Calva Blues" devient incontournable pour tous les amateurs de ce mode d'expression musicale : Vendredi et samedi ils ont été plus de 1500 à sacrifier à la grand messe du rythme et du blues

"Une progression de 20 a 30% par rapport a l'an dernier" les membres de "Jazz Calva Blues" tot dimanche matin dressaient un bilan plutôt positif de ce 4ème "Lisieux Blues Festival" .

Ceci sur un plan "bassement" matériel évidemment.

D'un point de vue musical, l'affaire est entendue : Lisieux entend ancrer dans le calendrier un rendez- vous de qualité internationale, une confrontation entre l'ancien et le nouveau monde.

L'Éveil

 

Musiciens et spectateurs ont célébrés la grande messe du blues .

C'est fini la 4eme édition du Lisieux Blues festival a remballé ses consoles, ses projos, les musiciens ont repris la route vers d'autres aventures musicales.
Sur 2 jours plus de 1500 personnes auront eu le plaisir d'écouter 6 groupes de blues de tous cru.

Blues quand tu nous tiens.
Même si à l'origine cette musique évoque paroles et mélodies la tristesse des noirs américains bafoués dans leurs droits.
il y a vraiment s'enthousiasmé quand on l'écoute.
Même en version espagnoles ou françaises cette musique sans aucun doute ne vous donne pas le "blues" mais vous file une de ses pêches. Il suffisait de regarder les mines heureuses des spectateurs souvent jusqu'aux oreilles.

On a vu passer tous les ages, des tout jeunes, des adolescents, des jeunes adultes . On se dit qu'il y a parmi la génération suivante une vague qui n'oubliera pas le blues.

Comme la grenouille sur son échelle le nombre des spectateurs augmente d'édition en édition.
En tout 1500 personnes ont foulé le sol du parc des expositions.

"Nous avons comptabilisé environ 600 personnes le premier soir et 900 le samedi" assure l'association "Jazz Calva Blues".

De quoi mettre du baume au coeur des organisateurs qui constatent chiffres à l'appui que leur festival est bien en train de grandir.

Ouest France